Problèmes politiques et culturels en Haïti

macoute2_Dfb
Les problèmes politiques qu’un individu peut rencontrer en Haïti vont de la simple crainte du désordre social, de la peur de la répression à cause de leurs relations interpersonnelles ou de leur contestation du régime en place. Différentes allusion à la répression politique reviennent ici et là mais peu de gens sont parti en exil politique. Certains se demandent si l’émigration ne serait pas devenu une composante de la culture de pauvreté en Haïti.
Je voulais aller en France pour rejoindre de la famille. Je trouvais aussi la situation insupportable en Haïti à cause de la répression, ce surtout depuis 1980. En 84′ c’en était trop et j’ai décidé de partir. Je ne voyais la Guyane que comme un transit vers la France. J’ai téléphoné à mon père une semaine avant mon départ et il m’a déconseillé de partir, mais ma réservation était déjà faite. Je ne pouvais plus faire marche arrière.
La Guyane n’est pas un phénomène d’envoûtement parce qu’étant donné la situation dans laquelle se trouve l’Haïtien, la seule alternative qui se présente pour lui était de quitter Haïti. Vous n’avez qu’à voir les « boat people » pour comprendre qu’il faut aller n’importe où….
Il y a aussi des « gros habitants », des gens à l’aise en Haïti qui sont partis. Ce n’est pas du tout un envoûtement, c’est un phénomène politique teinté de la partie économique.
Il faut voir aussi quel endroit était le plus facile d’accès pour comprendre le phénomène. On pouvait avoir le visa pour le Surinam facilement. Toutes les autres destinations étaient fermées sinon il fallait sortir un paquet d’argent et être prêt à attendre.
La situation politique était tellement chaude en Haïti à cette époque. Je sentais que ça allait bouger, qu’il se passait quelque chose dont les gens avaient commencé à parler. On était deux ou trois qui discutaient et puis j’ai décidé de partir. En fait, ce n’est pas moi, ce sont mes parents pour des questions de politique, car ça devenait difficile, on le savait au lycée. J’ai quitté l’armée, car il y avait certaines choses que je n’aimais pas dans le pays, mais ces choses on ne peut pas en parler devant des étrangers.
Ils croyaient que je faisais du vagabondage. Au bout de trois jours, ils m’ont mis en prison. Pourquoi ? Il y avait une série de « gros nègres » avec qui j’étais bien, mais ces gens faisaient de la politique, ils parlaient contre Duvalier. Comme je les connaissais, ils ont fait une enquête sur moi. Il y a eu aussi une autre histoire à côté de moi quand j’étais en prison, il y a un gendarme qui est mort. J’ai vu tout ce qui s’est passé, les soldats l’ont tué. J’avais vu ça ! Après tout ça, j’ai commencé à me méfier.
J’ai vu plein de gens partir pour partout ; Canada, E.-U., etc. pleins d’endroits que je ne connaissais même pas, des gens qui avaient des problèmes. J’ai fait toutes sortes de combinaisons pour eux, des faux baptistères, des faux passeports. Toutes sortes de fraudes. Moi aussi j’ai commencé à avoir peur, j’étais prêt à partir.

Émigrer est-il un phénomène culturel ?

Partir est-il devenu un problème de mentalité chez les Haïtiens ?
J’ai une thèse que les hommes politiques ne vont pas forcément accepter, le problème de l’immigration, je suis d’accord que l’on regarde les causes qui viennent de l’origine. Mais l’immigration en masse, je me demande si ça ne devient une question de mentalité. Est-ce que ça ne devient pas une fatalité ?
*Par exemple moi je ne viens pas d’une famille aisée, je dirais plutôt de la moyenne bourgeoisie. J’ai fait des bêtises. Mais en dépit de tout, le fait de voyager c’était une promotion. Alors ça finit par entrer dans la mentalité des Haïtiens. Haïti c’est le bout du monde, alors aller n’importe où, c’est une promotion.
J’étais responsable d’une association en France et j’ai vu des Haïtiens qui sont arrivés avec l’adresse de l’association dans leur valise ! Ils connaissaient déjà avant de partir les adresses qui pouvaient leur venir en aide. C’est un très mauvais service, car on vide le pays et ça brise les résistances.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s