Personnage «Je suis un bougre kolokinte»

Ce Mécanicien venu de Vieux-Bourg , âgé de 32 ans, il vit avec une concubine et deux enfants, dont un des siens.
Il raconte avoir eu beaucoup d’aventures avec des femmes étrangères ; trois française, une dominicaine, une Amérindienne et une dizaine de Guyanaises. Celles-ci lui ont été d’un grand secours quand il est dans la gêne. Parfois, certaines lui ont donné 3, 000 F.
Quand je suis arrivé ici, j’ai aussi connu des femmes guyanaises. On peut en attraper une si on lui plait, elle peut te “chariter” (coucher). Si elles ont soumaka (argent) elle peut t’en donner.
Je n’avais pas de femme nan kay, ma décision était de prendre plaisir, je n’avais pas besoin de femme. Je ne voulais pas m’embarrasser avec une femme. Si je trouve une autre femme, je peux sortir avec elle.. Ici j’ai une femme nan kay.

Mo trappe-el Cayenne

Il y a des Haïtiennes qui ont la chance de travailler, mais d’autres n’ont pas cette chance, Il y en a aussi qui trouve des Guyanais qui payent leur loyer qui leur donne du manger. Beaucoup aussi sont capables de faire kolokinte.
Il y en a qui peuvent avoir 4 ou 5 djal avec un d’eux qui sera le préféré.
La femme haïtienne qui n’aime que l’argent a un homme « li content beaucoup », elle a beaucoup d’amour pour lui.
Eh bien mon vieux, elles ont des problèmes si la situation était bonne, elle ne prendrait pas deux, trois hommes!
Vous savez, plusieurs femmes ont des dettes en Haïti, elles prennent de l’argent entre les mains des gens et elles viennent ici. Soi-disant, d’autres qui y sont allés leur disent qu’elles trouveront du travail, arrivée ici n’ayant pas trouvé de travail, elle s’abandonne à la kolokinte.
J’ai une madame nan Kay depuis 7 ans, elle a un enfant de 14 ans et moi une fille de 5 ans. Je l’ai rencontré chez une copine tout près de chez moi, je lui ai parlé et comme elle n’a pas de mari, nous prenons chambre, nous restons ensemble.
En Haïti, cela prend beaucoup de temps mais ici ,“elle n’était pas d’accord le jour même, mais on a pas pris beaucoup de temps”
Parfois nous avons des “comptes” (prises de gueule)… je suis un bougre kolokinte avec “des yeux tout partout courant derrière d’autres femmes”.
J’ai pris contact avec trois femmes blanches françaises et une douzaine de Guyanaises, une dominicaine et une amérindienne.
J’ai déjà aidé une femme haïtienne, son mari l’avait mis dehors et puis, il prend tous ses bagages. Je suis arrivé à lui payer une cabane (lit) et acheter une chaise. J’ai loué cette maison pour elle malgré ma femme. Elle n’était pas ma femme et je l’ai aidée.
Pour manger, elle s’est débrouillée toute seule et je ne lui ai pas donné d’argent, je n’ai fait que la dépanner, c’est tout.
Le djal peut donner 500F par mois, si elle en a 4 comme cela, elle a la chance d’avoir entre ses mains 2 000 F à la fin du mois. Parfois elle prend un “coup de barre” (rien recevoir).
Pour les femmes qui font “ouvè-fèmen” (prostitution), il y en a qui on donne 50F, il y en a à 100F aussi.
Il y en a qui travaille comme femme de ménage. Pour 900F environ. Pour 7 heures par jour, de 7 h à 2 h.
Cela ne suffit pas pour le mois, si elle n’a pas de mari, elle est obligée de faire djal… pour aider à renforcer son argent et en envoyer en Haïti.
Une fois, une femme m’a aidé, m’a donné de l’argent, je n’avais pas beaucoup de problèmes, mais comme elle m’aime, elle me donne de l’argent… un jour, elle m’a donné 3 000 F, un autre, 2 000 F. Actuellement, j’ai besoin de 3 000 F entre les mains d’une autre, elle ne veut pas encore.
Je suis mécanicien, quand je travaille, je touche 4 500 F, actuellement, on me donne 3 500 F, j’arrive à vivre avec ma femme et mes enfants. Ma femme touche 2 000 F en allocation, elle travaillait pour 3 500 dans une charcuterie. Je paye 500 F pour le logis.
Je dépense 1 500 F pendant tout le mois et parfois, “sous les côtés” s’il y a quelqu’un qui veut être dépanné en mécanique, je le dépanne. Le mois dernier, j’ai fait deux jobs à 300 f ça fait 600 F. Les dépenses du mois sont estimées à 300F, y compris la nourriture, téléphone, eau, électricité… le reste je l’ai déposé en banque. Environ 800F et ma femme déposent 100F.
Parfois je gagne à la borlette ce mois j’ai seulement perdu, 300 F.
J’ai tout l’argent de ce travail, mais ceux qui ne travaillent pas “li prend fer”

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s