25 Personnage « L’argent ou la cour »

Il y a une différence entre les femmes haïtiennes d’ici et celles d’Haïti. (Ici) Elles préfèrent l’argent à la cour.
Il y a beaucoup de critique de la femme haïtienne, mais c’est elle qui en donne l’occasion, les hommes sont un peu différents. Elles demandent toujours «combien vous me donnez? » En Haïti, les femmes ne demandent pas combien vous donnez, c’est vous qui pouvez juger de leur valeur.
C’est quelque chose qu’elle est en train de construire qui fait qu’elle agit ainsi, même si elle a un mari en Haïti, ce n’est pas son problème, elle lui dit qu’elle cherche du travail .
J’ai rencontré une femme haïtienne avec qui j’ai passé un an. S’il y en a 20,000, j’en a connu 15,000 qui mènent ce genre de vie .
C’est elle, la première fois, qui m’a vu au moment du carnaval. J’ai cherché à la coucher ( mais) elle a refusé, elle me dit qu’elle aimerait faire djal comme elle est une belle femme. La condition qu’elle m’impose c’est de donner d’abord 500F. Je lui dis que cela ne vaut pas la peine nous avons eu un moment d’amour (et) elle me demande 200 F pour cela. Quand j’ai vu qu’elle n’a pas abandonné son métier je me suis dit que cela ne m’intéresse pas. Je pensais qu’elle pouvait vivre avec un mari, mais voyant qu’elle veut conduire 5 ou 6 hommes ensemble, je me suis dit que cela ne m’intéresse plus. Avant, je lui donnais de l’argent sans aucune altercation, j’ai «coupé pied » chez elle.
(L’avez-vous aimé?)
Je l’ai aimé comme ci comme ça, on ne peut pas aimer une femme qui n’aime que l’argent!
Parfois, on peut faire l’amour avec elle sans la payer, mais elle a déjà eu tout l’argent qu’elle voulait, en plus, elle ne veut rien dépenser pour vous. Un djal, si je comprends bien est un homme qui couche avec une femme, elle a son mari personnel, mais ces autres messieurs-la, elle a un temps disposé pour chacun.
Elle ne travaille pas, ce genre de business lui va très bien. Elle dit qu’elle a beaucoup d’enfants en Haïti «je ne viens que pour gagner de l’argent.»
Les femmes haïtiennes en Guyane, la majorité d’entre elles, vivent dans le désordre vue leur situation elles ne font que se prostituer. Elles ne veulent pas rester avec un homme. Même si vous leur donnez tout , elle vous trahit.
(Combien elle peut gagner en un mois ?)
Cela dépend, elle a un Djal guyanais qui peut lui donner 2,000 F et un autre qui peut lui donner autant. Elle peut gagner 10,000. Elle fait beaucoup parce qu’elle ne dépense pas, même sa télé c’est un monsieur qui lui a donné. Elle a son argent à la caisse d’épargne, elle fait aussi du commerce au Surinam. Une fois en Haïti, on ne pourrait pas leur faire la cour (mais), elle posséderait une voiture.
Est-ce qu’elle habite une grande maison ?
Non, elle habite un petit carbet. Pourquoi elle a l’argent…elle pourrait louer une belle chambre…Ce n’est pas ça qui l’intéresse pour le moment, c’est uniquement gagner de l’argent pour mener après, en Haïti, un bon train de vie.
C’est plus facile pour elle de rembourser ses dettes …avec son métier de prostitution …tandis que l’homme ne fait que «bourriquer» pour un patron, parfois avec le risque de ne pas toucher. Pour ces Dames, cela n’existe pas de ne pas toucher même si elle prend un premier coup de barre elle n’en prend pas deux, car c’est après avoir arraché quelque chose d’un homme qu’elle peut prendre un « coup de barre» ( ne pas être payé)
Pour les papiers, le plus souvent c’est un Djal qui s’occupe de cela, il peut la déclarer comme sa propre salariée ou bien comme une concubine. La dame a d’abord eu un permis de séjour de trois mois après, un Djal a pris en charge de payer sa sécurité sociale.
Pour manger, elle mange beaucoup, elles ont la possibilité d’achats!
Elle consulte toujours le médecin parce qu’il y a des hommes costauds qui passent dessus vu qu’elles n’ont pas assez de force.
A part cela, elle n’a aucune autre qualité si on lui demande de rendre un service, elle refuse elle n’envisage que l’argent.
Je lui ai demandé de préparer un bouillon, elle a refusé. Ensuite je ne voulais pas le faire parce qu’elle avait trop d’hommes. Me refusant le bouillon, nous nous fâchons malgré que je lui donne un peu d’argent a compléter pour me préparer le bouillon. Elle me demande, est-ce qu’elle doit coucher avec un homme pour me procurer du bouillon ?
J’ai eu du remords, je me suis dit « Ah bon, c’est comme ça »
J’ai rencontré une autre dame qui ne m’a rien demandé parfois je lui donne quelque chose, parfois rien. À part la dame qui m’a beaucoup exigé d’argent, je n’ai jamais de l’argent, je n’ai jamais rencontré de dame pareille.
J’ai continué à coucher avec elle jusqu’à ce qu’elle rencontre un autre homme. Il a demandé sa main.
Ces dames ne dépensent pas beaucoup, il y a toujours un djal qui lui achète tout.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s