30 Personnage «Difficile de vivre seul à Cayenne»

Il est difficile de vivre seul à Cayenne.
Il vous faut une femme pour résoudre certains problèmes de cuisine, lessive, la femme est d’une grande utilité.
Ici…si vous voulez que la dame mène une bonne vie, il faut être capable de résoudre tous ses problèmes.
Je n’ai jamais eu de Djal. Si je veux passer un moment avec une femme, je le passe, mais je n’ai pas de Djal définitive. Si vous avez des lessives à faire, il vous faut une Djal, mais moi je n’ai pas de Djal.
Pour faire une proposition à une femme, vous pouvez lui dire « Que tu es belle chérie! Comment vas-tu ? » Où est-ce que tu habites ? J’aimerais le savoir pour te rendre une petite visite. Ou bien, si elle vous dit qu’elle habite à Vieux-Chemins, tu lui dis qu’à telle heure tu lui rendras visite. Elle dit oui tu lui dis que tu aimerais lui rendre une petite visite de temps en temps.
Quand elle te répond oui, tu lui demanderas les conditions. Elle te demande 150F. Tu peux lui dire : bon je peux te donner 100F. Elle réfléchit et te dit : tu peux venir. Tu lui donnes 100F après tu peux donner 150F.
Parce que, si elle n’a pas et que tu as c’est toi qui dois la soutenir. La femme est le bras droit de l’homme et l’homme, lui-même est le bras commandant.
S’il n’y avait pas de femmes, l’homme ne pourrait pas vivre. Par exemple, si la dame te demande de l’argent et que tu ne lui donnes pas ou tu lui donnes moins qu’elle te demande, comment va-t-elle coucher avec toi pour la soirée ?
C’est selon, si c’est une femme le jour où tu lui donnes 50F, elle le prend sans problèmes parce que demain, si tu as 100F, tu lui apporteras. Elle te sert d’une façon décevante…qui ne t’intéresse pas du tout. Elle te sert d’une façon déplaisante.
Pour vivre ici les femmes « à part les petits boulots, c’est la coloquinte qu’elles font si ce n’est pas cela, elles ne peuvent vire à l’aise. Si elle n’a pas un homme qui la prend en charge, son seul recours est la coloquinte. Même si elle trouve quelqu’un pour l’aider, elle peut faire un petit vice quand même. Depuis Haïti, j’ai toujours fait ma petite «pirouette».
En Haïti, vous pouvez rencontrer une femme, vous lui faites une proposition elle sera plus à l’aise avec vous…ici

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s